[DVD] Maria-sama ga Miteru + ~Haru~ Collector’s Edition

Maria-sama ga Miteru
Maria-sama ga Miteru est une franchise que j’ai aimé d’entrée et à laquelle je reste attaché, un peu comme Nanoha. Au cours des années de sorties de la série, j’ai beaucoup acheté et suis donc en possession de divers produits dérivés : les romans qui sont à l’origine de tout, mais aussi des figurines, l’adaptation manga, les Drama-CDs, les OST et autres CDs, les fandiscs, des tradings card, shitajiki, divers doujinshi (safes), des calendriers, une pléthore de recueils de manga parodiques, et même une tasse à thé et du papier à lettre. Et j’en oublie certainement.

La série est de 2004 et je me suis en fait mis tard à l’achat de ces DVDs. J’avais d’ailleurs commencé par récupérer des version firstpress de l’édition normale avant de finalement craquer et me lancer sur les enchères japonaises. Et craquer durement même puisque j’avais acheté en même temps les deux premières saisons. Au dessus vous pouvez voir la première en éventail.

Du fait que je les ai acheté d’occasion, ces DVDs avaient déjà un peu vécu mais vu que ça fait maintenant plus de 10 ans que je les ai, les tranches de certains ont pu faner. C’est d’ailleurs marrant que certaines couleurs aient plus souffert que d’autres. C’est très notable sur les vols. 1, 2 et 6, mais très peu sur les autres. A part ça, aucun problème de conservation, tout est parfait et rend très bien dans ma bibliothèque. Bibliothèque que j’ai acheté pour eux en fait, parce qu’il fallait bien que je puisse ranger ces DVDs au format inhabituel de 33×33 sans qu’il ne dépassent trop.

Maria-sama ga Miteru
Pour “résumer” la série, lors de la première saison on suit principalement Fukuzawa Yumi qui rentre pour sa première année à Lilian Gakuen, un lycée catholique pour filles. Je dis qu’elle “rentre” parce que ce lycée fait parti d’un ensemble où l’on peut être scolarisée de la maternelle à l’université, et c’est globalement le cas pour la plupart des étudiantes, du moins de la maternelle au lycée.

Elle va rapidement croiser le chemin de Ogasawara Sachiko, ce qui va l’entrainer vers le Yamayurikai (le conseil d’élèves) dont cette dernière fait partie et où elle est “Rosa Chinensis en bouton”. Il y a en fait un système de Sœur dans ce lycée qui équivaut à prendre un kouhai sous son aile et l’appeler “petite sœur”, laquelle en retour appelle sa sempai “onee-sama”. Le système est un peu plus prononcé dans le Yamayurikai avec les troisièmes années qui sont les “Roses” (Chinensis, Foetida et Gigantea) et qui ont des petites sœur qui sont les Roses “en bouton”, qui elles mêmes ont des petites sœurs.

Le style est lent, très posé, mais les relations et les personnages biens développés. L’environnement et le système de sœurs est très shoujo-ai, et le drama très présent lui aussi. On suit principalement Yumi mais les autres personnages ne sont pas oubliés. La première saison sert d’ailleurs à présenter tout le monde et expliquer comment Yumi va finir par devenir la petite sœur de Sachiko.

Maria-sama ga Miteru
La seconde saison (Maria-sama ga Miteru ~Haru~) voit la conclusion de la première année scolaire de Yumi avec le départ des anciennes Roses et l’arrivée de nouvelles premières années qui vont avoir un rôle important, notamment Matsudaira Toukou en ce qui concerne les Roses Rouges, la “famille” de Yumi. Elle est en effet proche de base de Sachiko et va réveiller les insécurités de Yumi, ce qui nous donne trois derniers épisodes assez forts émotionnellement, surtout lors du premier visionnage.
Le second passe mieux parce qu’on a tous les éléments (Sachiko ne nous en donne pas vraiment) et un troisième après avoir vu les quatre saisons est juste parfait.

Dans les pages, je vous présente donc uniquement les saisons 1 et 2. La troisième (3rd Season OVA) a un format complètement différent et a plus de bonus physiques malgré moins de volumes et me prendra certainement plus de temps, et la quatrième (4th Season) reprend la base des formats LP.

Maria-sama ga Miteru
Je vous les présenterai plus tard et ne m’arrêterai certainement pas là pour cette franchise puisque ci-dessus vous voyez sur la première étagère les fandiscs et sur la seconde les Drama-CDs. Les fandiscs montrent beaucoup d’interactions entre les seiyuu et les quinze Drama-CDs sortis couvrent les deux premières saisons. S’ajoutent à ceux-ci d’autres CDs qui offrent des drama supplémentaires et assez différents : je n’oublierai jamais Mahou Shoujo Shimako ou la parodie Sentai ^^;

Cette série fait partie de ces séries que je ne voyais jamais arriver sous licence. C’est effectivement le cas chez nous puisqu’à ma connaissance elle n’est pas disponible en France. Seuls les USA ont vu les quatre saisons sortir tardivement en DVD, directement en coffrets (que j’ai).

Je pense que c’est aussi la série qui m’a fait adorer Noto Mamiko. Je l’avais déjà entendu dans d’autres séries, mais le personnage de Toudou Shimako est tellement particulier que je suis vraiment tombé sous son charme à travers le personnage : )

4 thoughts on “[DVD] Maria-sama ga Miteru + ~Haru~ Collector’s Edition

  1. Ah Maria-sama…. J’ai travaillé dessus pour ma team de fansub ^^ (mais ça reste entre nous :p)

    C’est vrai que le rythme est globalement lent. Et le shoujo-ai relativement discret tout de même. Il se passe concrètement pas grand-chose.

    J’ai eu du mal avec Sachiko au début. Sa façon de réprimander la pauvre Yumi toutes les 30 sec me tapait sur les nerfs. Je la trouvais assez hautaine.

    Elle ne s’est pas spécialement améliorée sur cet aspect au fil des saisons, mais ça finit par mieux passer au bout d’un moment.

    Après, je serais intéressée de savoir si c’est une adaptation fidèle de l’oeuvre originale, et si le shoujo ai est plus “explicite” dans certains produits dérivés comme les CD-Drama. J’en doute, mais je demande quand même.

    Sinon, tu as obtenu comment les chibi en PJ ?

    J’ai les figurines juste au-dessus, mais pas celles-ci ^^

    Et non, je ne pense pas que cet animé sera jamais licencié en France. C’est trop “particulier”.

    • Ça donne un coup de vieux hein ? ^^

      Pareil, beaucoup de mal avec Sachiko. Toujours d’ailleurs vu que j’ai lu très peu de fics Yumi/Sachiko (y’en a une qui est superbe mais inachevée :/). Je la préfère avec Toukou ^^ Ou Shimako ou Yoshino, mais pas Sachiko. Elle l’a trop faite souffrir. L’arc Rainy Blue/Parasol wo Sashite m’est toujours resté en travers de la gorge. J’ai pu pardonner plus facilement à Toukou que Sachiko.

      C’est globalement assez fidèle. Il y a eu des skips sur des petites histoires et autres quand même si je me souviens bien (ça fait longtemps que j’ai pas regardé/écouté). Si tu veux un ordre d’idée pour les Drama-CDs, Cherry Blossom et Parasol wo Sashite tiennent sur deux CDs de plus d’une heure. Il y a du monologue qui est remplacé par de l’animation, mais je pense que des subtilités manques.

      Sinon non, rien n’est plus explicite, c’est surtout nous qui l’explicitons je pense ^^; A part Sei. Et Rosa Canina. Et peut-être Kei. Kanako est trop flippante pour être considérée ^^;

      Ces petites figurines venaient avec les éditions limitées des Drama-CDs “je sais plus combien” (faudrait fouiller dans les dossiers sans noms) qui donnaient aussi les boites sur lesquelles elles sont. Les autres CDs venaient aussi avec des petits bonus sauf les trois derniers qui sont surtout sortis pour compléter l’arc je pense.

      Et clair que jamais ça ne sortira en France. Déjà que j’ai été étonné que ça sorte aux USA ! J’ai sauté sur les coffrets au fur et à mesure ^^

  2. Pareil, beaucoup de mal avec Sachiko. Toujours d’ailleurs vu que j’ai lu très peu de fics Yumi/Sachiko (y’en a une qui est superbe mais inachevée :/). Je la préfère avec Toukou ^^ Ou Shimako ou Yoshino, mais pas Sachiko. Elle l’a trop faite souffrir.

    Je suis d’accord que Sachiko l’a fait souffrir. Et elle a toujours ce côté froid/distant qui me gêne, et qui perdure avec les saisons. C’est dommage je trouve, car ça aurait pu être un très beau personnage. Là, on a du mal à complètement s’attacher à elle. Elle a cependant ses beaux moments (je repense à la scène au piano dans l’OAV 1 qui m’arrache toujours une larme.)

    Du coup, j’ai quand même du mal à voir Yumi avec quelqu’un d’autre que Sachiko. Et c’est pourquoi j’ai bondi quand Toukou est arrivée. J’ai pas du tout accroché à son personnage (mais quelle peste au début !!), et je l’ai toujours considérée comme une “rivale” de Sachiko. J’ai jamais compris pourquoi Yumi en a fait sa petite soeur. Je n’ai jamais vu de réel rapprochement entre elles. Contrairement à Sachiko où on voyait vraiment l’admiration de la part de Yumi, on ne ressentait pas de réel intérêt pour Toukou. Et ça n’avait pas de sens après tous les tours qu’elle lui a joués avant.

    Et c’est vrai que hormis Sei, le reste n’est que extrapolation. Cela dit, la scène à la fin de la saison 2 dans la chambre entre Sachiko et Yumi, on ne va pas me faire croire que la mise en scène ne laisse pas croire à un baiser à venir… Je me suis d’ailleurs avoir été déçue à ce moment. J’y croyais !

    Bref… Maria-sama, un long débat !

    PS : Je n’ai jamais lu de fanfic sur Yumi/Sachiko, mais si tu me dis qu’il n’y a rien de bien (et fini)…

    • Clair que cette scène était vraiment faite pour ça ^^;

      Sinon pour Toukou, je sais pas… Je sais que je l’ai détesté en regardant la série en 2004. Clairement vu qu’il n’y avait pas plus détestable. Mais le développement de son personnage et fort probablement des sites que je lisais à l’époque (certainement disparus) m’ont fait changer mon opinion. Elle est maladroite mais très fragile et cache tout ça derrière des masques. Et avec Yumi qui l’a remarqué et s’est mis en tête de les faire tomber, elle cherche encore plus à se protéger. Très maladroitement.

      Niveau intérêt de Yumi… à mon avis il nous manque des détails mais je dirais que sa curiosité a été piquée. Puis Yumi change elle aussi, et elle n’hésite pas à “jouer” avec Toukou non plus. Je ne sais plus où j’avais lu qu’elle prenait des traits de Sei avec le temps.
      Après, je sais pas si c’est typique des Roses Rouges, mais Youko a choisi Sachiko pour la libérer. Sachiko Yumi pour se libérer aussi, et Yumi Toukou en retour pour elle aussi la libérer. Du moins sous un certain aspect, je le perçois ainsi.

      Et je ne suis pas autant caché derrière des masques que Toukou, mais je peux comprendre. Dans un sens je devrais aussi pouvoir comprendre Sachiko quand elle donne l’impression de ne pas avoir de sentiments/compassion… mais c’est quelque chose qui m’insupporte même si j’en suis fréquemment coupable. Au moins j’en suis conscient. Mais je suis d’accord que la première OAV est très bonne, d’ailleurs c’était aussi le but de les rapprocher après les épreuves passées ^^;

      PS : Je n’ai jamais lu de fanfic sur Yumi/Sachiko, mais si tu me dis qu’il n’y a rien de bien (et fini)…

      Je me suis mal exprimé. Je ne dis pas qu’il n’y a rien de bien ou de terminé, juste que ce ship m’intéresse moins et que par conséquent j’ai lu peu de fics avec ces deux là. Celle qui m’intéressait et qui est inachevée sortait des sentiers battus sans partir dans des délires de parodies, et en fait je suis tombé dessus parce que j’ai regardé ce que l’auteur avait écrit d’autre vu qu’à la base je lisais sa fic Yumi/Shimako.

Leave a Comment