[BD Update] Uchouten Kazoku

Anime - Winter 2015

Fin de la mise à jour de la page des BDs de Uchouten Kazoku !

Série diffusée en été 2013, achetée sur 2013/2014, et dont j’avais abandonné la mise à jour depuis le vol.4…

Voici donc les volumes 5, 6 et 7 d’ajoutés, avec au passage un petit commentaire sur les bonus vidéos que j’ai regardé vu que Noto Mamiko était présente sur plusieurs d’entre eux : )
J’en ai aussi profité pour passer toutes les photos au format actuel du site. Il faudra un jour que je le fasse également pour les autres séries, mais… un jour >_> C’est long et fastidieux à faire, donc je vais certainement attendre que mon bureau passe de l’état de “congélateur” à “vivable” sans l’aide du chauffage.

Revenons sur cette petite série mal aimée, dans le sens où si elle est bien notée, elle n’a pas été énormément vue si l’on se base sur le nombre de personne qui l’ont noté sur MAL (ce ne sont pas des statistiques super précises et autres, mais ça donne une idée).

L’action se passe de nos jours, à Kyoto, et l’on suit principalement les (més)aventures de Shimogamo Yasaburou, tanuki de son état qui vit dans le temple du même nom avec sa famille. Laquelle, excentrique de base (uchouten), a été marquée par la mort du chef de famille.

Outre les autres tanuki avec qui il y a des différents relationnels familiaux et politiques (si on peut dire), reste donc notable la présence de tengu et des humains. Côté tengu, Yasaburou s’occupe de l’un d’entre eux, Akadama, qui est aigrit et très irascible suite à un accident à cause duquel il ne peut plus voler. Côté humains, il se retrouve dans une relation complexe avec Benten, une humaine qui a obtenu des pouvoirs et est/était en relation avec Akadama, ainsi que confronté au “Friday Club”, lequel est coupable d’avoir mangé son père.

Yasaburou vit sa vie comme bon lui semble, au grand désarroi de son grand-frère Yaichirou, et interagit avec tout ce monde, se retrouvant souvent dans des situations complexes. En parallèle, on s’approche de plus en plus de la vérité concernant la mort de son père, ce qui va aider la famille à se retrouver et se resserrer étant donné que Yasaburou est tel qu’il est; le petit frère, Yashirou, est faible et un peu perdu; Yaichirou, le plus âgé est trop sérieux dans sa succession à la tête de la famille; et le second, Yajirou, a abandonné toute responsabilité et vit au fond d’un puits, transformé en grenouille ^^;

Vraiment une bonne petite série dont la sortie BD a été, pour moi, surtout marquée par la présence de sous-titres anglais, ce qui facilite grandement son revisionnage : )

Niveau packaging, ça reste classique avec slipcover et grande illustration sur la jaquette comme on peut le voir sur la photo ci-dessus. Niveau bonus vidéos, c’est excellent avec soit des events comme sur les volumes 1, 5 et 7, soit des interview/discussions comme sur les volumes 2 à 4 + 6 et 7.
Présence aussi de commentaires audios sur tous les épisodes par le réalisateur, l’auteur et deux producteurs (P.A.Works et Bandai Visual), ainsi que d’un par le cast sur sept épisodes, avec présence des seiyuu en fonction de l’épisode, plus tous sur le dernier.

Je reste très content de mon achat malgré l’annonce entretemps de la licence US vu qu’a priori aucun des bonus vidéos avec les seiyuu (les plus importants pour moi) n’ont suivi, et encore moins les commentaires audios.
Mais avec ou sans bonus, c’est une série que je recommande : )

Leave a Comment